Pays-Bas : Dordrecht et les moulins de Kinderdijk

DSCF0056C’est en remontant vers le centre du pays depuis Maastricht que nous tombons par hasard sur une petite cité médiévale nommée Woudrichem. Nous cherchions à nous rapprocher de la ville de Dordrecht pour visiter le parc national de Biesbosch et nous avons été séduit par ce charmant village, son port et son moulin. Nous garons la Roulotte pour une visite et pour y passer la nuit sur le parking du port. Nous sommes en hors saison, il est possible qu’en période estivale vous ne puissiez y passer la nuit. La visite à travers ses petites ruelles pavées au soleil couchant aura suffi à nous émerveiller pour la journée en plus de revenir avec de beaux clichés.

Le lendemain nous rejoignons la plus vieille ville de Hollande : Dordrecht et en route nous découvrons les ferries du pays ! En effet, pour rejoindre cette ville, sans le savoir nous allons faire notre première traversée. Alors que nous suivons tranquillement notre route, celle-ci s’arrête nette au bord de la rivière ! Après quelques secondes de surprises et ferry.jpgd’interrogations « avons-nous pris la bonne route ? » nous relevons la tête et voyons un bateau approcher…un petit ferry qui nous fera traverser la rivière en quelques minutes pour 3,30 €. Et voilà le dépaysement est gagné et ce ne sera pas la dernière car les hollandais vivent entourés d’eau, ce qui rend les villes très charmantes en complément des trajets routiers.

Nous voilà à destination, aux portes de Biesbosch dans la ville de Dordrecht. Nous nous parquons à l’écart du centre-ville pour éviter de payer un parking et nous nous dirigeons vers l’office de tourisme pour savoir ce qu’il y a à voir dans le coin. La vieille ville et ses canaux promettent une belle balade urbaine et, comme nous, éveillera sans doute votre curiosité à la vue d’anciennes bâtisses toutes biscornues qui tiennent encore debout on ne sait comment.

Nous allons ensuite profiter de l’après-midi et d’une éclaircie pour nous promener dans le parc national de Biesboch. Pour nous y rendre, nous reprenons la Roulotte, car il se trouve à quelques kilomètres de la ville.  Arrivés sur place, le centre touristique est fermé, mais rien nous empêche de faire un tour sur les sentiers goudronnés. Nous apercevons des vélos à louer et l’idée de faire le tour du parc à vélo nous convainc tout de suite. On décide de ne louer qu’un seul vélo par soucis économique. Nous sommes qu’au début de notre voyage et nous n’avons pas vraiment idée du prix que cela va nous coûter, le second partira en trottinette !

 

DSCF0124

Pour la location du vélo c’est très simple, il suffit d’avoir un smartphone et de télécharger l’application Nextbike. Ensuite, laissez-vous guider pour vous enregistrer. Une fois ceci fait il ne vous reste plus qu’à scanner le flashcode et de vous mettre en selle !

Super, nous voilà partis sur les chemins ! Nous pouvons voir un héron de très près, des oies sauvages, de nombreuses poules d’eau, etc… DSCF0118_A l’approche de gros nuages gris, nous passons à la vitesse supérieure mais nous finissons les cinquante derniers mètres sous la pluie. L’éclaircie n’aura pas durée bien longtemps, environ une demi-heure pour le tour. Heureusement que nous avions opté pour la solution à roues sinon la douche aurait été bien plus longue. Mais c’était sans compter sur le fait que nous ne puissions remettre le vélo à l’endroit où nous l’avions pris ! Sans doute que  cette location lowcost (1€ la demi-heure) avait été trop facile. Et bien sûr, tant que vous n’avez pas remis le vélo en place, le compteur tourne ! Nous étions un peu agacés de voir qu’il était impossible de le remettre et que nous trouvions personne qui pouvait nous aider, pas même le service téléphonique que nous avons tenté de joindre deux fois sans franc succès. Nous avons fini par monter le vélo dans la Roulotte pour le ramener dans le centre-ville à une autre station sur les conseils d’une jeune femme. Coup de chance pour nous, dès le début du chemin nous remarquons une autre station pour vélo, et cette fois-ci c’est une station Nextbike. Nous tentons alors notre chance ici, mais impossible. C’est seulement après un dernier appel téléphonique que nous avons pu remettre le vélo et surtout stopper notre compteur ! Alors oui faire du vélo en hollande c’est chouette, en louer pour pas cher c’est possible mais attention à bien être dans des stations officielles !

Une fois allégés de cette maudite bicyclette, nous avons repris notre route pour nous rendre près de Kinderdijk et y passer la nuit en vue de l’observation de ses 19 moulins. Ces derniers sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997. Construits au 18ème siècle, ils servaient à gérer les eaux pour lutter contre les inondations. Passage incontournable et emblématique des Pays-Bas.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :